Mots-clés

Le 6ème arrondissement de la capitale reste en tête avec un prix moyen de 12.250 €/m2. A l’autre bout de l’échelle, le 19ème plafonne à 6.720 €/m2. Quelques ventes de prestige ont atteint plus de 26.000 €/m2. Tous les détails.

La hiérarchie des prix dans les arrondissements parisiens n’est guère bouleversée au premier trimestre 2013, selon les chiffres dévoilés par les notaires de Paris et d’Ile de France, le mardi 28 mai. Le 6ème arrondissement reste sur la première marche du podium à 12.250 €/m2, suivi du 1er à 12.190 €/m2 et du 7ème à 12.160 €/m2. Sans surprise les 18ème, 19ème et 20ème ferment la marche, respectivement à 7.340 €/m2, 6.720 €/m2 et 7.210 €/m2.

1/ 14.650 €/m2 à Saint-Germain-des-Près

C’est bien sûr dans les arrondissements les plus chers, qu’on trouve aussi les quartiers les plus chers avec 14.650 €/m2 pour Saint-Germain-des-Près (6ème), 14.290 €/m2 pour la Monnaie (6ème), 12.560 €/m2 pour Gros-Caillou (7ème), 12.520 €/m2 pour Saint-Thomas-d’Acquin (7ème) et 12.420 €/m2 (6ème) pour Odéon.

2/ 6.180 €/m2 à Pont de Flandre

Les quartiers les moins chers sont eux au Nord et à l’Est de Paris, avec 6.180 €/m2 pour Pont de Flandre (19ème), 6.230 €/m2 pour La Chapelle (18ème), 6.250 €/m2 pour la Goutte-d’Or (18ème), 6.380 €/m2 pour le quartier Amérique (19ème) et 6.670 €/m2 pour La Villette (19ème).

3/ Plus de 26.000 €/m2 pour les ventes de prestige

Côté ventes de prestige, les prix ne fléchissent pas. « Un appartement de 323 m2 dans le 7ème, s’est vendu à 26.470 €/m2, soit plus de 8,5 millions d’euros », selon Maître Olivier Savary, notaire à Montlhéry, membre de la commission régionale des statistiques immobilières, qui présentait les chiffres des notaires. Le record en terme de prix total, revient cependant à un hôtel particulier situé dans le 8ème, qui s’est vendu pour la coquette somme de 18,5 millions d’euros…

Retrouvez tous les prix parisiens par arrondissement, mais aussi les prix dans les principales villes de banlieue (petite et grande couronne), pour les appartements, comme pour les maisons, dans le dossier complet des notaires.

A lire en complément : Pourquoi les prix ne baissent pas à Paris

Publicités