Mots-clés

Souvent vous remplissez votre clause bénéficiaire à la va vite, sur un coin de table au moment de la souscription de votre contrat d’assurance-vie. C’est une erreur. C’est un acte très important, au moins aussi important que celui de rédiger votre testament.

Retrouvez mes cinq conseils pour éviter les pièges, dans mon émission hebdomadaire « Epargne & Vous », pour le site Tout Sur Les Placements.

Publicités