Qui faut-il désigner comme bénéficiaire de son assurance-vie ? Son conjoint ou ses enfants ? Si l’on a beaucoup de patrimoine et les moyens de protéger son conjoint autrement, alors on désigne ses enfants pour qu’ils profitent du double abattement : celui de 152.500 euros de l’assurance-vie et celui, général, du droit des successions, soit au total 252.500 euros exonérés de succession pour chaque enfant.

Pour tout comprendre, voir la question numéro deux, dans l’émission BFM Patrimoine, sur BFM Business, c’est par ICI –>> https://www.bfmtv.com/economie/replay-emissions/bfm-patrimoine/les-questions-peut-on-signer-l-acte-d-achat-d-une-residence-secondaire-a-distance-sans-prendre-de-risque-16-02_VN-202102160213.html