Mots-clefs

Pour ceux qui ne sont pas prêts à prendre trop de risque, il existe des solutions alternatives au fonds garanti en euros. En 2015, les fonds immobiliers ont joué leur rôle avec de bonnes performances, les fonds structurés aussi quand ils ont été bien choisis. Les fonds flexibles prudents, en revanche, encore appelés fonds patrimoniaux, sont à la peine : leurs performances ont rarement dépassé celles des fonds garantis en euros en 2015.

Mon article paru dans L’Opinion du 26 janvier, en cliquant sur ce lien.

Publicités