Mots-clés

, , , ,

Les produits PERP ou Madelin ont un certain nombre de défauts. Ils sont par exemple trop chargés en frais et manquent cruellement de souplesse. L’avantage fiscal qu’ils procurent est, en revanche, tout à fait appréciable, surtout pour les contribuables les plus fortement imposés.

Retrouvez l’article paru dans L’Opinion du 24 novembre et notre banc d’essai de 11 PERP,  en cliquant sur ce lien.

Publicités