Mots-clés

, , ,

L’essentiel des hausses d’impôt ont été faites au cours des deux dernières années. 2015 est plus sage et, dans l’ensemble, les lois de finances votées fin 2014 sont plutôt porteuses de bonnes nouvelles pour les ménages français et notamment pour les plus modestes d’entre eux. Suite aux alourdissements d’impôts et notamment au gel du barème en 2012 et 2013, près de 2 millions de foyers étaient « entrés » dans l’impôt. Le gouvernement a voulu corriger cela. Il a revu tout le bas du barème, avec notamment la suppression de la première tranche à 5,5% et le réaménagement de la décote, qui vont conduire à l’exonération des ménages les plus modestes ou, en tout état de cause, à une solide diminution de la note. Du côté des mesures prises en matière d’immobilier, il s’agit avant tout de relancer un marché totalement atone, en encourageant les propriétaires de terrains constructibles notamment, à vendre rapidement, pour fluidifier et créer de l’activité. Par ailleurs, le dispositif d’encouragement à l’investissement locatif « Duflot », est assoupli et rebaptisé « Pinel » : l’engagement de la durée de location ainsi que la réduction d’impôt qui va avec sont désormais modulables et surtout, il est possible de louer à ses ascendants ou descendants. Enfin, petit coup de pouce aux actionnaires associés d’entreprise : la fiscalité des plus-values sur rachats d’action par réduction du capital est allégée. S’appliquera désormais celle des plus-values mobilières, plus avantageuse que celle des dividendes, précédemment applicable.

Mon article complet pour le Magazine Family Finance du 16 février 2015 (groupe Option Finance)

Publicités