Mots-clés

,

Avec tous les changements survenus ces quatre dernières années, la fiscalité du patrimoine est revenue sur le devant de la scène. Payer moins d’impôt est l’une des premières préoccupations des clients fortunés des banques privées. Article paru dans le numéro spécial « private Banking » de L’Opinion du 26 septembre, à lire en intégralité en cliquant ICI

Publicités