Étiquettes

,

En attendant les allègements promis pour l’avenir et les résultats des assises de la fiscalité, les entreprises françaises, notamment les plus importantes, vont payer davantage d’impôts en 2014 (lire l’article « Un alourdissement de la fiscalité et des contrôles pour les grandes entreprises« ). Sont également désormais davantage contrôlées leurs opérations d’optimisation fiscales, comme tout ce qui est relatif aux prix de transfert et à la déductibilité des intérêts d’emprunts, entre sociétés appartenant à un même groupe. Les mesures de lutte contre la fraude fiscale ont également été durcies.
Quatre experts ont répondu à nos questions et expliquent comment faire face à cet alourdissement législatif et fiscal.
Retrouvez les commentaires et explications de Daniel Gutmann (avocat associé au sein du cabinet CMS Bureau Francis Lefebvre et responsable de l’équipe de doctrine fiscale), de Xenia Legendre (associée en charge du département fiscal au sein du cabinet Hogan Lovells), de Laurent Benoudiz (expert-comptable et commissaire aux comptes, associé gérant de Bewiz) et de Jean-Luc Scemama (fondateur et dirigeant du cabinet Expertise & Conseil) ICI :

Le compte-rendu de la table ronde avec nos experts en cliquant sur ce lien

Publicités