Mots-clés

Les sociétés de placement immobilier (SCPI) ont le vent en poupe. Je parle ici des SCPI de rendement, c’est-à-dire de celles qui vous distribuent des revenus tous les trimestres.

C’est vrai que ces SCPI de rendement ont de nombreux avantages. J’en dénombre six.

1/ Elles permettent aux particuliers d’investir dans l’immobilier d’entreprise, qui ne leur est normalement pas accessible, sauf à être très fortuné.

2/ L’accès à ce marché pour un ticket d’entrée assez faible : à compter de 3.000 ou 4.000 euros vous aurez accès à presque toutes les SCPI du marché.

3/ Vous pouvez les acheter à crédit. Pratique pour ceux qui n’ont pas d’épargne à y investir !

4/ Vous n’avez rien à faire. C’est le gestionnaire du fonds qui s’occupe de la gestion locative, des travaux, etc.

5/ C’est un produit rentable. C’est le seul à avoir servi plus de 5% chaque année, ces dernières 25 années. En 2012, le rendement annuel moyen était de 5,27%. Il devrait être du même ordre en 2013.

6/ C’est un produit finalement peu risqué. Même pendant la grande crise de l’immobilier des années 90, les revenus étaient supérieurs à 5%. Et, surtout investir dans l’immobilier d’entreprise via un fonds permet une meilleure répartition des risques.

Ces SCPI ont cependant deux inconvénients :
1/ Des frais très élevés surtout à l’entrée (9% à 12%) et du coup mieux vaut rester longtemps dans sa SCPI, pour les amortir.

2/ Une fiscalité lourde, celle des revenus fonciers : imposition au barème de l’impôt sur le revenu + 15,5% de prélèvement sociaux, soit pas moins de 56,5% pour ceux qui sont la tranche à 41% et 60,5% pour ceux qui sont dans la tranche à 45% ! Ceux qui ont des revenus fonciers inférieurs à 15.000 euros peuvent bénéficier du régime du micro-foncier : ils bénéficient d’un abattement de 30% sur les sommes imposables.

A qui faut-il les conseiller ? A ceux qui ont besoin de revenus réguliers, puisque la SCPI vous verse votre rémunération (votre part de loyer) tous les trimestres. Idéal pour les retraités ou ceux qui préparent leur retraite. Ils peuvent, 10 ans avant leur départ à la retraite, acheter des SCPI à crédit. Pendant ces 10 ans, la rémunération trimestrielle servira à rembourser le crédit et au bout des 10 ans, une fois à la retraite, ils profiteront pleinement des revenus trimestriels.

La semaine prochaine, je vous expliquerai comment bien choisir votre SCPI de rendement. Toutes ne se valent pas, loin s’en faut !

Publicités