Étiquettes

, , , , ,

Contrats PERP ou Madelin sont déductibles de votre revenu imposable, ils n’entrent pas dans le plafond global des niches fiscales de 10.000 euros par foyer. Et, cerise sur le gâteau, ils sont exonérés d’impôt sur la fortune (ISF) ! Pendant la phase de constitution de votre retraite, les sommes que vous épargnez tous les ans sur votre PERP ou sur votre contrat Madelin, n’entrent pas dans la base taxable à l’ISF et en sont donc exonérées. Les rentes de vous percevez au terme sont, elles aussi, exonérées d’ISF, à condition que vous ayez procédé à des versements annuels réguliers pendant une durée de 15 années (pas nécessairement consécutives). Elles sont en revanche soumises à l’impôt sur le revenu comme un salaire (après abattement de 10%). Tous les détails en cliquant sur ce lien. 

A lire en complément : 

Les sommes à investir avant fin 2014 pour obtenir l’économie d’impôt maximale en 2014,

Panacher PERP et Madelin : autant d’avantages fiscaux mais plus de souplesse !

Publicités